Quand je peins

 

Quand je peins, je rentre dans une drôle de dimension,  on pourrait presque parler de  transe. Une transe  calme studieuse mais terriblement déterminée, presque violente dans sa volonté d’accomplissement. Là, rien  n’est plus important au monde.

Lire la suite « Quand je peins »