Des images sur le rêve

Bruno Lalonde  est  libraire,  au hasard d’un vernissage d’amis communs, nous nous sommes rencontrés, puis rencontrés à nouveau dans la rue,  le métro, puis encore la rue…  La vie, cette drôle de dame  nous mettait sans arrêt l’un en face de l’autre,  faut dire que nous vivions dans le même quartier ce qui lui  a grandement facilité  les choses. Quelques mois plus tard nous avons décider de cesser cette drôle de danse, nous nous sommes mariés, pas  tout de suite… mais presque.

Comment aménager notre vie en fonction de notre travail et surtout  de notre amour ? Nous ne voulions pas être séparés, ni prendre un jour notre retraite, en grands passionnés que nous sommes.  À  partir de ces constatations   l’idée de l’Atelier-Librairie est née :  une librairie pour Bruno, un atelier pour moi et une maison au-dessus.

Nous avons mis un an  à donner sa forme au   projet, juste  le temps de vendre notre appartement et d’acheter cette bâtisse au 2319 de la rue Bélanger à Montréal.

Bonne visite !

 

 

 

Atelier de peinture dans locaux de la Fondation Virage au CHUM

J’ai eu le plaisir le 27 mars 2018 d’animer  dans les locaux de la Fondation virage un atelier de peinture de deux heures pour des femmes atteintes de cancer.

J’ai été assistée par  ma  précieuse, Loraine qui  travaille comme bénévole au CHUM depuis  presque cinq ans et m’accompagne depuis ce temps  les mardis après-midi  dans les ateliers que je donne  à la chambre aux patients  hospitalisés en oncologie. Un grand merci à Daisy, qui a organisé de main de maître l’événement.

 

29542492_10156520340486807_1140205814152201632_n
crédit photo CHUM

 

 

 

Le thème  de l’atelier était  :  »autoportrait au féminin ». L’autoportrait  est un  thème classique de la peinture, une interprétation   figurative souvent très proche de la réalité, de l’artiste par lui-même.

Mais  que peut bien vouloir dire  : autoportrait au féminin ? Une figuration  singulièrement  unique,   une plongée   aventureuse  et intime  au cœur de ce que la femme artiste est. Je salue le courage,  je dirais même  l’audace des participantes  qui à l’exception d’une,  n’avaient jamais fait de peinture.

 

29594840_10156520324586807_213756444702358116_n
crédit photo CHUM

 

 

 

Je me suis appuyée sur la construction d’images mentales. Ces images  ont été  facilement  figurées par des illustrations et  photos  de revues. Les pages déchirées  timidement, puis avec plus d’assurance se sont superposées  pour livrer un message, une voie cohérente à l’oeuvre.     Josée nous  fait la remarque  que le  geste de déchirer  la défoule, à la fois  brutal et délicat,  il lui fait du bien. elle se sent calme,  plus sereine.

29542644_10156520324801807_5915177807793195206_n
crédit photo CHUM

 

Le cancer est loin,  reste la joie,  des couleurs  lumineuses et des femmes heureuses dont je fais partie et je peux vous dire que je le suis aussi totalement.

Ne jamais oublier, que cette maladie  »grignote » physiquement, mais altère aussi l’image que  les autres ( famille, amis, soignants)   projettent sur la personne atteinte de cancer. Cette   images  projetée est terrifiante pour le malade.

Je suis  agréablement surprise qu’aucune des artistes présentes , n’ait figuré   »son mal »  dans sa composition.

Personnellement, je trouve ces peintures très belles, et vous, qu’en pensez-vous ?

 

 

 

 

 

Quand Fannou met des fleurs dans ses cheveux

Fannou, Stéphanie  a mis il y a quelques jours  sur Instagram une  très jolie photo d’elle. Elle avait des fleurs blanches dans les cheveux, comme ça pour rien de spécial, juste pour faire joli.

C’était à la fois charmant, printanier  et surtout infiniment poétique.

Quand j’aime, je peins. Alors, j’ai peint ma  fille devenue  femme avec  toujours ses mêmes  grands yeux clairs et cette petite moue coquine qui me fait fondre.

fannou

Quand Fannou met des fleurs dans ses cheveux huile sur toile 46 X 35 cm

 

 

CETTE PEINTURE EST UNE COMMANDE

 

commandeNed

Cette peinture est une commande. Le Monsieur voulait faire une surprise à son épouse pour son anniversaire.
Hier, il est venu chercher l’oeuvre.  Ses premières paroles furent : – c’est nous !

atelier

Son émotion m’a fait chaud au cœur, j’avais réussi mon travail.

Il me plait d’imaginer que ce moment d’existence, les accompagnera. La peinture saisit des moments de vie et c’est merveilleux pour un artiste  de pouvoir les figurer.
Je me permets d’ajouter que cette composition est mienne. Je n’avais que les photos des visages et la description de la personnalité de chacun.

La famille : Huile sur papier artisanal 77 cm X 55 cm, 30 » X 22 »

 

POUR LA PREMIÈRE FOIS À MONTRÉAL ATELIER DE LIVRE PAUVRE les 14 et 15 avril 2018

Richesses-du-livre-pauvre-2008-2011

Organisé   avec  mon amie Alina Apostolska écrivaine .

aline

Qu’est ce qu’un livre pauvre ?

Un Livre Pauvre est une création poétique sur papier, manuscrite et illustrée. Son concept a été lancé par Daniel Leuwers en 2002, inspiré par les manuscrits enluminés de René Char, que Leuwers fréquentait dans sa jeunesse3. Les collections dénombrent, en décembre 2017, plus de 2 200 livres. Le livre pauvre s’inscrit dans le courant artistique de L’Arte Povera… https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_pauvre

P1230136

Une, deux, trois, quatre, six pages… plié en accordéon, en deux, en tombeau, aux formats diversifiés suivant des règles de pliages établies. Le livre pauvre favorise la rencontre entre deux artistes : l’écrivain et le peintre. Le livre pauvre est manuscrit puis peint ou le contraire, riche de deux créativités, il ne nécessite aucun investissement financier car il s’inscrit hors du circuit habituel de l’édition, de l’imprimerie et de la vente, il n’est pauvre qu’en cela, car ce peu de moyens donne au livre pauvre un caractère totalement unique et authentique, ce qui en fait une réelle œuvre d’art.

th

 

Lire la suite « POUR LA PREMIÈRE FOIS À MONTRÉAL ATELIER DE LIVRE PAUVRE les 14 et 15 avril 2018 »