A l’américaine, mauvais, noir,  amère avec deux goûtes de lait.

 Premier café : tu mets ta main sur ma cuisse, nous bénissons silencieux,  l’heure rose ;  le passage furtif  de la nuit à la lumière du jour prochain.

Deuxième café :  nos  voix  mal assurées, se disent les délires des ténèbres achevées. Nous divaguons imprudents.   Nos  chimères  crépusculaires prennent tendrement  formes humaines.

Troisième café :  comme deux  esprits  affamés,  acrobates aux pirouettes bienveillantes,  nos pensées  turbulentes  s’arment pour le   combat de la  journée qui commence.

Trois tasses s’il te plait, pas une de plus, pas une de moins pour parvenir à me détacher d’une nuit dans  tes bras.

 

lemondedansunetassedecafé
« Le monde dans une tasse de café » Huile sur toile  36″  X 30″, 91 cm X 76 cm

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s