En rangeant l’atelier, j’ai trouvé quatre morceaux de bois d’érable que Bruno s’était procuré il y a une vingtaine d’années avec l’idée de prendre des cours d’icônes. Il en a fait une. Un Saint Michel, je crois. Je manque de culture religieuse, (surtout d’expérience en ce qui concerne les saints). 

Que faire de quatre morceaux de bois secs, de 28 X 18,5 cm et d’1 cm d’épaisseur ? Des icônes ! 🙂

La technique originelle est la tempera à l’œuf qui consiste à mélanger le jaune de l’œuf préalablement lavé, débarrassé de son germe et émulsionné à l’eau aux pigments en poudre.

J’ai trouvé les pigments nécessaires chez Kama Pigments au 7442 de la rue St-Hubert, le plus beau magasin de vente de matériel d’Artistes de Montréal. Ils ont aussi un service de vente en ligne : https://www.kamapigment.com/

Alors la tempera ?
Elle porte bien son nom, elle demande patience et dextérité. Le temps de séchage rapide peut poser problème pour dégrader ou fondre les couleurs. Par contre, on peut revenir en glacis ou en flaque sur les aplats et avoir des effets surprenants.
En séchant (c’est normal) les pigments deviennent ternes, ils ressuscitent avec le vernis. 

La technique de l’icône

Érable  ou autre bois dur et sec
j’ai préparé les supports avec six couches d’un mélange de blanc de Meudon et de Gesso.
Préparation du liant à l’œuf
Un rouge neutre pour commencer
Et voilà la première
Les païennes,
tempera et feuille d’or sur bois, 28X18,5 cm

Elles sont à vendre au prix de 500 dollars l’une.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s