À TEMPÉRA

Vous pensez tout connaitre de votre famille ?

installation de la performance

Je vous convie à assister à une rencontre familiale intime (nous serons dix), durant laquelle vous sera livré À TEMPÉRA, le secret.

Une performance mêlant : la parole, le geste et la peinture.

Entrée : 15 $

Vous devez réserver votre place par téléphone à la date qui vous convient :
438 378-7809

Dates des spectacles :

mercredi 31 août de 19h à 20h30
vendredi 2 septembre de 19 à 20h30
dimanche 4 septembre de 19h à 20h30
mardi 6 septembre de 19h à 20h30
jeudi 8 septembre de 19h à 20h30
samedi 10 septembre de 19h à 20h30
mercredi 14 septembre de 19h à 20h30
vendredi 16 septembre de 19h à 20h30
dimanche 18 septembre de 19h à 20h30
mardi 20 septembre de 19h à 20h30
jeudi 22 septembre de 19h à 20h30
samedi 24 septembre de 19h à 20h30
mercredi 28 septembre de 19h à 20h30
vendredi 30 septembre de 19h à 20h30

Synopsis de la performance

Originaire d’une famille ouvrière auvergnate, Anne a 20 ans en 1941. Alors que la guerre sévit partout, elle épouse Pierre un officier de l’armée française. Le couple s’installe sur la base militaire d’Ain El Turck en Algérie.

Pierre doit rapidement la quitter pour faire la guerre. Anne se retrouve alors, seule et enceinte d’une petite Marie, dans une villa luxueuse au bord de la Méditerranée.

En novembre 1942, durant l’opération Torch, l’armée américaine débarque en Afrique du Nord. Elle y restera jusqu’à la fin de la guerre, en 1945. La population locale devra cohabiter avec les GI’s.

Anne est livrée à elle-même sur cette terre méditerranéenne encore sauvage. Arabes, Juifs, pieds noirs y cohabitent. La fracture sociale est abyssale.
Anne devra s’adapter à son nouveau statut de femme d’officier, faire face au mépris du patriarcat militaire envers les femmes, à la puissance de l’argent, au racisme entre les différentes ethnies aussi bien qu’à la discrimination des américains entre eux noirs et à la peur des femmes de se faire violer par l’occupant.

Malgré tout, Anne va braver les interdits en tombant follement amoureuse d’un soldat américain métis. Dans les bras de cet homme, elle se découvre être, une femme passionnée. Submergée par le désir, la chair prend le pas sur la raison et les conventions sociales.

Mais elle ne peut indéfiniment se laisser glisser sur cette pente vertigineuse. Elle doit récupérer ses esprits, sa vie, son rang. Et pour cela, commettre un acte insensé.

Soixante ans ont passé, Anne brise le tabou familial en racontant à la fille de Marie, sa petite-fille artiste peintre, le secret de ce drame algérien. Dix ans après la mort de sa grand-mère Anne et de son immigration à Montréal, la petite fille d’Anne, écrit cette pièce afin de tenter comprendre les conséquences de ce drame et la correspondance entre sa vie et
celle de son aïeule.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s