Série de nus féminins

Année 2012, pour être précise octobre 2012. Je peins très rapidement ces cinq nus dans mon atelier de la rue Ontario à Montréal. La vie intime d’une femme en cinq saisons : l’amitié, la séduction, l’amour physique, la maternité, la tendresse que je compare aux cinq saisons de l’Amérique du Nord.

Une année, mon existence. Ici pour moi, le temps est interminable. La France me manque.

Quelques fois par semaine, je monte la rue Panet jusqu’au parc Lafontaine. Ce jour là, l’air vif, presque froid a transformé le bleu du ciel. Il est transparent, léger, insaisissable. Impossible à peindre autrement qu’à l’aquarelle ; inversement, les feuillages se sont métamorphosés en quelques heures en rouge, orange, jaune. Des pigments purs, sortis du tube sans aucune intervention humaine.

La force des couleurs de la végétation et la légèreté du bleu du ciel se confrontent. Beauté irréelle.

Je m’inspire.

Les trois amies
acrylique sur toile
76x 60 cm 30X24 »
année 2012
Vendu
Maguelonne, acrylique sur toile
76x 60 cm 30X24 »
année 2012
Vendu

la fiancée du Polichinelle, acrylique sur toile
76x 60 cm 30X24 »
année 2012
Vendu
La mère, acrylique sur toile
76x 60 cm 30X24 »
année 2012
Vendu
Basquiat mon amour, acrylique sur toile
76x 60 cm 30X24 »
année 2012
Vendu

2 commentaires sur « Série de nus féminins »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s